S’informer

Divers

Bouffées de chaleur

Comme le médicament anti-hormonal bloque la production d’hormones, les femmes qui le prennent peuvent ressentir des symptômes semblables à la ménopause, tels que les bouffées de chaleur. Cet effet indésirable peut toutefois s’estomper avec le temps.

Voici quelques conseils qui, selon votre situation, pourraient vous aider :

  • Faire régulièrement de l’activité physique.
  • Boire beaucoup d’eau.
  • Transporter une débarbouillette et la passer à l’eau froide pour se rafraîchir au besoin.
  • Asperger ses poignets d’eau fraîche ou faire rouler une canette bien froide entre ses poignets.
  • Tenir un journal quotidien. Y noter le nombre, la durée et l’intensité des bouffées de chaleur pour en suivre l’évolution.
  • Identifier et éviter les éléments déclencheurs : alcool, aliments épicés, chocolat, breuvages chauds, stress, caféine (thé, café, cola), chaleur, etc.
  • Porter des vêtements légers ou plusieurs épaisseurs de vêtements afin de pouvoir en enlever lorsqu’une bouffée de chaleur survient.
  • Diminuer la température ambiante si possible.
  • Utiliser un oreiller rafraîchissant.
  • Faire des exercices de relaxation. Exemples : yoga, méditation, réflexologie, exercices de contrôle de la respiration.
  • Recourir à l’acupuncture. Éviter le bras du côté de la chirurgie à l’aisselle, s’il y a lieu.

Médicaments en vente libre et produits de santé naturels

  • Attention! Plusieurs produits de santé naturels pour diminuer les bouffées de chaleur agissent comme les hormones et peuvent donc interagir avec le médicament anti-hormonal. Avant de prendre un médicament en vente libre ou un produit de santé naturel, consultez votre pharmacien en lui précisant que vous avez eu un cancer du sein hormonodépendant.

Quand, qui, pourquoi consulter?

  • Si vous avez essayé des stratégies et que les symptômes persistent ou s’aggravent après 4 à 8 semaines, consultez votre médecin de famille, votre infirmière praticienne spécialisée (IPS), votre groupe de médecine familiale, ou une Super-cliniques (GMF accès-réseau).
    • Vous pouvez aussi communiquer avec une infirmière-pivot en oncologie qui pourra évaluer la situation.
    • La prise d’un médicament sous prescription pourrait être envisagée pour diminuer vos symptômes de bouffées de chaleur.

Fatigue et épuisement

Voir aussi insomnie et trouble du sommeil.

Ménopause

La ménopause : un processus naturel

La ménopause correspond à l’arrêt définitif (et naturel) des menstruations et par le fait même de la fertilité. Les ovaires cessent de produire des ovules et sécrètent moins d’hormones (œstrogène et de progestérone).

Elle survient généralement entre 45 et 55 ans. L’âge moyen de la ménopause se situe vers 51 ans. Les femmes sont considérées ménopausées lorsqu’elles n’ont pas eu de règles depuis 12 mois sans avoir eu d’hystérectomie ou d’ablation de l’endomètre.

La préménopause est la période pendant laquelle les ovaires commencent à moins fonctionner, le cycle menstruel peut devenir irrégulier, les menstruations peuvent être plus fréquentes ou plus abondantes ou encore plus fluctuantes. La préménopause varie d’une femme à l’autre. Sa durée varie de 2 à 8 ans avant l’arrêt définitif des menstruations, la ménopause. Pendant cette période de préménopause, une grossesse est toujours possible sans une protection adéquate.

Une fois la ménopause établie, 60% à 80% des femmes présenteront des bouffées de chaleur. Généralement, l’intensité des bouffées diminuera dans les 3 à 5 ans qui suivent leur apparition. 15% à 20% des femmes de 60 ans et plus en éprouveront encore.

Avec l’âge et la diminution d’œstrogènes, d’autres symptômes s’installeront progressivement. La ménopause peut s’accompagner de:

Certains symptômes peuvent s’atténuer en modifiant notre mode de vie, par exemple :

La ménopause est inévitable, chaque femme la vivra à sa façon et devra s’adapter.