À propos

Équipes partenaires

Équipe de recherche

Le Centre des maladies du sein du CHU de Québec possède une unité de recherche clinique où œuvre une équipe composée d’environ 20 employés (infirmières de recherche, responsables éthique et réglementaire, registraires, assistants de laboratoire, professionnels de recherche, etc.).

Depuis ses débuts en 1982, plus de 5000 patientes ont participé à des projets de recherche clinique.

Le Centre des maladies du sein est membre de grandes organisations de recherche sur le cancer:

Le Centre des maladies du Sein collabore avec plusieurs chercheurs en recherche fondamentale, clinique et évaluative. Plusieurs médecins et chercheurs sont membres du :

Vous cherchez de l’information sur la recherche en cancer du sein en général?

Vous voulez savoir s’il y a une étude clinique pour vous?

  • Demander à votre médecin si une étude est disponible pour votre situation actuelle.
  • Vous pouvez aller sur le site Onco-Quebec

Gestionnaire de l’unité de recherche clinique du CMS

Éric Vachon

Éric Vachon

M. Éric Vachon PhD. est le gestionnaire de l’unité de recherche clinique du Centre des maladies du sein du CHU de Québec – Université Laval depuis 2008. Il guide une équipe de plus de 20 professionnels dédiés à la recherche en cancérologie mammaire. Fort d’un portfolio de plus de 70 projets actifs, M. Vachon, les médecins et l’équipe de recherche ont fait progresser le Centre des maladies du sein parmi l’élite de la recherche clinique en cancérologie mammaire au Canada. Il est titulaire d’un doctorat en biologie cellulaire et moléculaire de l’Université de Toronto. Il a publié ses travaux de doctorant et ses collaborations subséquentes dans de prestigieux journaux scientifiques dont Blood et Nature Cell Biology.

Infirmière de recherche clinique

L’infirmière de recherche clinique est une personne spécialisée qui veille à la santé et la sécurité des participantes inscrites à l’étude. Elle occupe un rôle de premier plan dans le bon déroulement du projet et entretient une relation privilégiée avec les participantes. Seules les personnes pour qui un projet de recherche est proposé entreront en contact avec une infirmière de recherche.

Nathalie Carmichael

Nathalie Carmichael

Marjolaine Drolet

Marjolaine Drolet

Marie-Hélène Lévesque

Isabelle Ouellet

Isabelle Ouellet

Justine Pringalle

Justine Pringalle

Nathalie Vaillancourt

Nathalie Vaillancourt

Professionnels de recherche

L’équipe de recherche est composée de nombreux professionnels qui veillent à réaliser les projets de recherche conformément aux lois en vigueur, aux procédures de l’établissement, aux attentes du promoteur ainsi que celles du comité d’éthique, des médecins traitants de la clinique et des participantes. Ces professionnels sont des techniciens de laboratoire, des archivistes médicales, des assistants de recherche, des experts financiers, des gestionnaires de projets, des experts en éthique et réglementation ainsi qu’un rédacteur médical. Leur rôle est essentiel afin de maintenir les plus hauts standards de qualité.

Manon Desgagne

Manon Desgagné

Ève Desgagnés

Ève Desgagnés

Emile Groleau

Emile Groleau

Jean-Charles

Jean-Charles Hogue

Christian Laflamme

Christian Laflamme

Judith-Elise Marcoux

Judith-Elise Marcoux

François Martel

François Martel

Genevieve Ouellette

Geneviève Ouellette

Caroline Page

Caroline Pagé

Marie-Paule Tanguay

Marie-Paule Tanguay

Lucie Tellier

Lucie Tellier

OrganismeRecommandations
St-Gallen 2019 [6,7]Régime à base d’anthracyclines et de taxanes pour les T1c et plus, donné de façon dose-dense (la taxane pouvant être donnée de façon dose-dense ou hebdomadaire).
NCCN [8]Régimes favorisés

AC dose-dense → paclitaxel dose-dense
AC dose-dense → paclitaxel hebdomadaire
TC
ASCO [9]Régimes acceptables:

FEC-D
AC → docetaxel
TAC ×6*
AC → paclitaxel hebdomadaire
AC DD → paclitaxel dose-dense
EC DD → paclitaxel dose-dense
TC ×4


Si pas éligible anthracycline ou taxane, CMF po est une option.

*A noter que bien que le TAC soit dans la liste des régimes acceptables, il s’agit du protocole comportant le plus haut taux de neutropénie fébrile. Par conséquent, nous ne l’utilisons pas dans notre pratique [10].